http://www.imrmarseille.com

Bilan de fertilité Marseille : Cancer et toxicité sur les cellules reproductives

Cancer et toxicité sur les cellules reproductives

 

Les conséquences des traitements sur la gamétogenèse (production des cellules reproductives ou germinales) peuvent être définitives ou transitoires avec des conditions de récupération diverses. Par exemple, la régression de l’oligozoospermie (diminution du nombre de spermatozoïdes) observée après un traitement par chimiothérapie peut intervenir plusieurs années après l’arrêt du traitement

Elles peuvent se manifester à distance avec l’apparition d’une insuffisance ovarienne prématurée, bien avant l’âge habituel de la ménopause, parfois masquée par la persistance de cycles menstruels réguliers.

Les différents traitements du cancer sont pour la plupart d’entre eux potentiellement toxiques sur la fonction de reproduction, qu’il s’agisse de chimiothérapie, de radiothérapie ou de chirurgie de l’appareil reproducteur et la sévérité des lésions dépend des associations des différents traitements entre eux.

Les effets toxiques s’exercent de façon variable sur les différents types cellulaires présents dans les gonades qui n’ont pas tous la même sensibilité: certains tissus seront plus atteints que d'autres.

De façon générale, les cellules germinales sont extrêmement sensibles, et on peut observer une déplétion voire une disparition de ces cellules ou une altération de leur maturation

Lors des chimiothérapies, l’effet dose, l’effet produit et les susceptibilités individuelles ont une influence marquée. Toutes les personnes ne réagissent pas de la même façon à la toxicité des traitements.

Classiquement, ce sont les agents alkylants qui, interagissant avec l’ADN cellulaire, sont connus pour être les plus agressifs sur le tissu gonadique, mais il est difficile d’en connaître les seuils dans la mesure où ils sont souvent associés à d’autres produits dans des protocoles en perpétuelle évolution.

Les autres conséquences:

D’autres effets toxiques ou traumatiques peuvent être notés :

-       des anomalies de la puberté, des troubles hormonaux,

-       trouble de l’implantation, c'est à dire de la capacité de l'embryon à s'accrocher dans l'utérus (utérus radique….),

-       fausses couches spontanées, anomalies fœtales, …

-       séquelles chirurgicales (troubles de la sexualité par exemple).

 D'après

Conséquences des traitements des cancers et préservation de la fertilité
ÉTAT DES CONNAISSANCES ET PROPOSITIONS

ABM - INC 2012

 

  • Carré Saint Giniez
  • 345 avenue du prado, 13008 Marseille
  • Tél.
  • Institut de Médecine de la Reproduction
  • 6 rue Rocca, 13008 Marseille
  • Tél. 0491167910
  • Nos horaires

    Le Carré Saint Giniez : Lundi au vendredi : 8h00 - 19h00

    Le Centre d'Echographies : Lundi au vendredi : 8h00 - 19h00, Samedi et dimanche : 8h30 - 12h00

  • Plan d'accès
Contactez-nous