http://www.imrmarseille.com

Bilan de fertilité Marseille : Comment se passe un test Post Coïtal ?

Comment se passe un test Post Coïtal ?

  • Carré Saint Giniez
  • 345 avenue du prado, 13008 Marseille
  • Tél.
  • Institut de Médecine de la Reproduction
  • 6 rue Rocca, 13008 Marseille
  • Tél. 0491167910
  • Nos horaires

    Le Carré Saint Giniez : Lundi au vendredi : 8h00 - 19h00

    Le Centre d'Echographies : Lundi au vendredi : 8h00 - 19h00, Samedi et dimanche : 8h30 - 12h00

  • Plan d'accès

Le Test Post-Coïtal (TPC) consiste à rechercher des spermatozoïdes mobiles dans un prélèvement de glaire cervicale réalisé généralement 6 à 12 heures après un rapport sexuel non protégé ayant eu lieu pendant la période ovulatoire.

 

Le prélèvement est effectué au niveau du col de l'utérus. Il s'agit donc d'un prélèvement indolore semblable à celui réalisé pour un frottis vaginal. La glaire cervicale étant de qualité optimum en période périovulatoire, il faut réaliser ce prélèvement généralement entre le 12ème et le 14ème jour du cycle.

La date du prélèvement est déterminée par le gynécologue ou le biologiste réalisant le test en fonction de la durée des cycles. Il est donc nécessaire de téléphoner au début du cycle pour prendre rendez-vous.

Après avoir réalisé le prélèvement, le gynécologue ou le biologiste évalue la qualité de la glaire prélevée en notant son abondance, sa filance (élasticité) et sa clarté. Il l'observe ensuite au microscope à la recherche de spermatozoïdes présentant une mobilité normale en notant également la présence de cellules autres que des spermatozoïdes et la formation d'images caractéristiques en " feuille de fougère " lorsque la glaire sèche sur la lame d'observation au microscope.

Le résultat est satisfaisant lorsque 10 spermatozoïdes mobiles au moins sont observés au microscope dans chaque champ d'observation au grossissement 400.

Après avoir évalué la qualité de la glaire comme dans le test de Hühner, et réalisé un spermogramme, on dépose un échantillon de sperme au fond d'un tube sur lequel on dépose ensuite l'extrémité de la pipette contenant la glaire. Normalement, les spermatozoïdes les plus mobiles et les mieux formés montent dans la colonne de glaire contenue dans la pipette, comme ils le feraient dans le col de l'utérus. Ce test mime donc le test post-coïtal bien qu'il soit pratiqué in vitro. Il peut être réalisé lorsque le test post-coïtal est négatif ou pauvre

 

Le Test de Pénétration In Vitro

Dans certains cas, votre gynécologue sera amené à faire réaliser par votre laboratoire un Test de Pénétration In Vitro (TPIV). Ce test est l'équivalent in vitro du test post-cotal qui, lui, est réalisé in vivo. Il s'agit ici de prélever de la glaire de la patiente dans une pipette (toujours en période périovulatoire), et de réaliser en même temps un recueil de sperme chez le conjoint après deux ou trois jours d'abstinence du couple

Le TPIV peut également être pratiqué de manière croisée : il s'agit ici de faire monter les spermatozoïdes du conjoint dans une pipette de glaire d'une autre patiente (glaire " témoin "), ou à l'inverse, de faire monter les spermatozoïdes d'un témoin dans la glaire de la patiente du couple exploré.Ces tests croisés sont réalisés lorsque le test post-coïtal est négatif ou pauvre, afin de déterminer si l'absence de spermatozoïdes dans la glaire est en relation avec un problème du au sperme ou à la glaire du couple exploré.

Ces TPIV croisés sont des tests très instructifs, mais ils nécessitent que le laboratoire ait à sa disposition des glaires et des spermatozoïdes " témoins " normaux et frais, ce qui n'est pas toujours le cas.

 

Contactez-nous