http://www.imrmarseille.com

Bilan de fertilité Marseille : Le transfert d'embryons congelés

Le transfert d'embryons congelés

La Congélation d’embryon fut une des grandes étapes de la fécondation in vitro.

En effet,avant cela,on était obligé d’abandonner des embryons lorsque leur nombre était élevé et on devait recommencer une nouvelle tentative en cas d’échec.

La congélation et la conservation de ces embryons permet de les replacer en cas d’échec d’ implantation (le ou les embryons réimplantés n’ont pas permis l’obtention d’une grossesse) ou lorsque le couple, ayant déjà obtenu un enfant après fiv, désire une deuxième grossesse

Dans ces deux cas la réimplantation des embryons après décongélation évite d’entamer un nouveau protocole de FIV.

Cependant les embryons étant fragiles , on ne peut pas congeler tous les embryons et seuls ceux possédant un aspect satisfaisant seront conservés.

On peut ainsi obtenir 10 embryons , en réimplanter 1 ou 2 et ne pas congeler les embryons restants. Bien sur , ceux sont toujours les embryons de meilleure qualité qui seront réimplantés .

Le grand bénéfice de cette réimplantation d’embryon(s) congelé(s) réside dans le fait qu’elle ne compte pas pour une tentative.

Il arrive parfois que l’on puisse effectuer deux , trois… transferts d’embryons congelés (TEC) et ceux-ci vous donnent autant de chances d’obtenir une grossesse. Le taux de réussite est de 24% par transfert.

Un autre écueil est que ces embryons ne résistent pas à la congélation /décongélation.

Ce n’est que le jour de la date du transfert que nous pourrons vous prévenir du succès de la décongélation. Ainsi dans 20% des cas , aucun des embryons n’aura résisté à la décongélation et le transfert sera ainsi annulé .

Le transfert d’embryon congelé représente néanmoins un « bonus » très appréciable car dans le même rang de Fiv il permet d’obtenir 24 % de grossesse en plus.

Par ailleurs ce replacement d’embryon congelé ne nécessite pas le même traitement que pour une fécondation in vitro.

Le but est d’obtenir une muqueuse utérine satisfaisante et propice à l’implantation avec une surveillance échographique (une seule échographie est en général nécessaire).

Nous proposons :

- Une surveillance en cycle spontanée sans traitement

- Une surveillance en cycle substitué avec un traitement hormonal par voie orale et vaginale .

Le choix de donner ou pas un traitement est conditionné par votre statut hormonal et la qualité de votre cycle spontané.

Le transfert embryonnaire se déroule de la même façon que pour un cycle de fiv au laboratoire avec ou sans échographie.

 En cas de traitement hormonal, celui-ci sera poursuivi jusqu’au test de grossesse et plus longtemps dans certains cas lorsque le test est positif.

Les embryons congelés doivent êtres transférés après la tentative de FIV en cas d’échec ou après la grossesse. Il n’est pas possible de faire une nouvelle tentative de fiv en ayant des embryons congelés.

Lorsqu’une grossesse est obtenue par FIV et qu’il reste des embryons congelés, ceux-ci pourront êtres replacés ultérieurement.

Une demande d’entente préalable sera effectuée auprès de l’assurance maladie et nous redemanderons les sérologies avant le replacement pour chaque membre du couple.

La présence du conjoint est indispensable le jour du transfert d’embryon congelé et une vérification des identités est effectuée en conformité avec les textes de loi.

 Les embryons peuvent être conservés, chaque année le laboratoire d'AMP vous enverra un questionnaire pour connaître votre volonté concernant le devenir de ces embryons :

- Conservation pour l’obtention d’une grossesse dans la continuité de votre projet parental

- Cession des embryons pour l’accueil d’embryon par un autre couple

- Cession des embryons pour la recherche

- Abandon du projet parental et demande de destruction des embryons

 Un couple a la possibilité de ne pas vouloir que l’on congèle les embryons et cette décision devra être prise avec le médecin qui vous prend en charge avant de débuter le traitement. Les modalités de stimulation de l'ovulation seront alors différentes

  • Carré Saint Giniez
  • 345 avenue du prado, 13008 Marseille
  • Tél.
  • Institut de Médecine de la Reproduction
  • 6 rue Rocca, 13008 Marseille
  • Tél. 0491167910
  • Nos horaires

    Le Carré Saint Giniez : Lundi au vendredi : 8h00 - 19h00

    Le Centre d'Echographies : Lundi au vendredi : 8h00 - 19h00, Samedi et dimanche : 8h30 - 12h00

  • Plan d'accès

La Congélation d’embryon fut une des grandes étapes de la fécondation in vitro.

En effet,avant cela,on était obligé d’abandonner des embryons lorsque leur nombre était élevé et on devait recommencer une nouvelle tentative en cas d’échec.

La congélation et la conservation de ces embryons permet de les replacer en cas d’échec d’ implantation (le ou les embryons réimplantés n’ont pas permis l’obtention d’une grossesse) ou lorsque le couple, ayant déjà obtenu un enfant après fiv, désire une deuxième grossesse

Dans ces deux cas la réimplantation des embryons après décongélation évite d’entamer un nouveau protocole de FIV.

Cependant les embryons étant fragiles , on ne peut pas congeler tous les embryons et seuls ceux possédant un aspect satisfaisant seront conservés.

On peut ainsi obtenir 10 embryons , en réimplanter 1 ou 2 et ne pas congeler les embryons restants. Bien sur , ceux sont toujours les embryons de meilleure qualité qui seront réimplantés .

Le grand bénéfice de cette réimplantation d’embryon(s) congelé(s) réside dans le fait qu’elle ne compte pas pour une tentative.

Il arrive parfois que l’on puisse effectuer deux , trois… transferts d’embryons congelés (TEC) et ceux-ci vous donnent autant de chances d’obtenir une grossesse. Le taux de réussite est de 24% par transfert.

Un autre écueil est que ces embryons ne résistent pas à la congélation /décongélation.

Ce n’est que le jour de la date du transfert que nous pourrons vous prévenir du succès de la décongélation. Ainsi dans 20% des cas , aucun des embryons n’aura résisté à la décongélation et le transfert sera ainsi annulé .

Le transfert d’embryon congelé représente néanmoins un « bonus » très appréciable car dans le même rang de Fiv il permet d’obtenir 24 % de grossesse en plus.

Par ailleurs ce replacement d’embryon congelé ne nécessite pas le même traitement que pour une fécondation in vitro.

Le but est d’obtenir une muqueuse utérine satisfaisante et propice à l’implantation avec une surveillance échographique (une seule échographie est en général nécessaire).

Nous proposons :

- Une surveillance en cycle spontanée sans traitement

- Une surveillance en cycle substitué avec un traitement hormonal par voie orale et vaginale .

Le choix de donner ou pas un traitement est conditionné par votre statut hormonal et la qualité de votre cycle spontané.

Le transfert embryonnaire se déroule de la même façon que pour un cycle de fiv au laboratoire avec ou sans échographie.

 En cas de traitement hormonal, celui-ci sera poursuivi jusqu’au test de grossesse et plus longtemps dans certains cas lorsque le test est positif.

Les embryons congelés doivent êtres transférés après la tentative de FIV en cas d’échec ou après la grossesse. Il n’est pas possible de faire une nouvelle tentative de fiv en ayant des embryons congelés.

Lorsqu’une grossesse est obtenue par FIV et qu’il reste des embryons congelés, ceux-ci pourront êtres replacés ultérieurement.

Une demande d’entente préalable sera effectuée auprès de l’assurance maladie et nous redemanderons les sérologies avant le replacement pour chaque membre du couple.

La présence du conjoint est indispensable le jour du transfert d’embryon congelé et une vérification des identités est effectuée en conformité avec les textes de loi.

 Les embryons peuvent être conservés, chaque année le laboratoire d'AMP vous enverra un questionnaire pour connaître votre volonté concernant le devenir de ces embryons :

- Conservation pour l’obtention d’une grossesse dans la continuité de votre projet parental

- Cession des embryons pour l’accueil d’embryon par un autre couple

- Cession des embryons pour la recherche

- Abandon du projet parental et demande de destruction des embryons

 Un couple a la possibilité de ne pas vouloir que l’on congèle les embryons et cette décision devra être prise avec le médecin qui vous prend en charge avant de débuter le traitement. Les modalités de stimulation de l'ovulation seront alors différentes

Contactez-nous