http://www.imrmarseille.com

Bilan de fertilité Marseille : L'hystérosalpingographie (HSG)

L'hystérosalpingographie (HSG)

L’Hystérosalpingographie est un examen radiologique de l’appareil génital de la femme.

Il est réalisé grâce à l’injection d’un produit de contraste opaque aux rayons X, à base d’iode, par le col utérin.

Il permet l’analyse de l’intégrité de l’utérus mais surtout des trompes, ce qui est capital pour la fécondation et la nidation.

Il est réalisé par un radiologue, en première partie de cycle (J5/J10), en dehors de tout risque de grossesse (test de grossesse sanguin effectué la veille de l’examen) et de toute infection génitale en cours (si antécédents infectieux, prescription d’un traitement antibiotique prophylactique). L’allergie à l’iode n’est pas une contre indication mais nécessitera une préparation médicale.

L’installation est simple : patiente allongée sur une table d’examen, en position gynécologique.

Après mise en place d’un speculum, on introduit un dispositif stérile au niveau du col utérin permettant l’injection du produit de contraste.

Plusieurs clichés seront réalisés.

L’examen dure 10 à 15 minutes, il est peu ou pas douloureux mais en cas de douleurs, une prescription d’antalgiques simples comme du spasfon ou du paracétamol pourra être faite.

 La plupart du temps, la patiente repart avec ses clichés et son compte rendu.

Cet examen est le plus souvent prescrit en première intention dans le bilan de fertilité du couple.

Il permet de diagnostiquer :

Des anomalies utérinesfibromes, polypes,adénomyose,synéchies (accolement des parois utérines), anomalie de l’endomètre (hypertrophie,atrophie,exceptionnellement cancer de l’endometre )ou encore des malformations utérines (cloison utérine, utérus bicorne, unicorne,pseudo unicorne)

 Dans ces cas, l’échographie pelvienne et endovaginale ainsi que l’hystéroscopie diagnostique viendront compléter l’analyse diagnostique.

Une indication chirurgicale pourra être proposée (hystéroscopie opératoire, coelioscopie , plus rarement laparotomie)

Mais surtout des anomalies tubaires (trompes): obstruction tubaire uni ou bilatérale, proximale (près de l’utérus) ou distale (au niveau du pavillon: phimosis) ; dilatation tubaire, zone de fibrose, absence de trompe primitive sur malformation de l’appareil génital ou secondaire sur antécédents de chirurgie tubaire: salpingectomie.

Ces anomalies pourront être dues à des antécédents d’infections génitales (chlamydiae), des adhérences secondaires à une chirurgie dans le petit bassin, de l’endométriose ou à des malformations congénitales.

Le diagnostic d’anomalie tubaire en hystérographie indiquera en général la réalisation d’une coelioscopie de bilan qui confirmera l'anomalie et permettra si possible le traitement.

 

  • Carré Saint Giniez
  • 345 avenue du prado, 13008 Marseille
  • Tél.
  • Institut de Médecine de la Reproduction
  • 6 rue Rocca, 13008 Marseille
  • Tél. 0491167910
  • Nos horaires

    Le Carré Saint Giniez : Lundi au vendredi : 8h00 - 19h00

    Le Centre d'Echographies : Lundi au vendredi : 8h00 - 19h00, Samedi et dimanche : 8h30 - 12h00

  • Plan d'accès
Contactez-nous