Informations

Les protocoles de la fécondations IN VITRO

Les protocoles de la fécondations IN VITRO

Le protocole de fécondation in vitro c’est toute la préparation de l’ovulation nécessaire pour obtenir des ovocytes qui seront ensuite fécondés par le sperme.

Le protocole de fécondation in vitro c’est toute la préparation de l’ovulation nécessaire pour obtenir des ovocytes qui seront ensuite fécondés par le sperme.

Ces protocoles de fécondation in vitro stimulent les ovaires à forte dose car il faut obtenir plusieurs ovocytes

Il en existe plusieurs:

•Classique: Hyperstimulation ovarienne
•« Mild stimulation »: 1 ou 3 ovocytes
•Cycle spontané assisté: Soutien d’une ovulation spontanée
•Cycle spontané: « Physiologie »
Comment se déroule un protocole de fécondation in vitro?

Chaque protocole de fécondation in vitro est adapté à une patiente en fonction de son bilan des trompes et de sa réserve ovarienne. il en existe plusieurs parce que toutes les femmes sont différentes.

Ils utilisent tous des gonadotrophines qui stimulent l’ovulation, des produits que l’on appelle analogues de la PHERH ou GNRH qui bloquent l’ovulation et de l’HCG (hormone chorinique gonadotrophique) qui déclenche l’ovulation

– Les protocoles analogues antagonistes : le blocage se fait par les antagonistes : il s’agit d’injections quotidiennes sous-cutanées qui peuvent débuter dés le début du traitement (J1 ou J2) ou bien un peu plus tard (J5 ou J6). La stimulation se fait par des gonadotrophines (stylo ou seringues) en sous-cutanée. Il y aura donc 2 injections quotidiennes minimum.

– Les protocoles agonistes

Longs : le blocage se fait 14 jours avant la stimulation avec 1 injection d’agoniste en intra-musculaire, sous-cutané ou encore par voie nasale. Le traitement se poursuit par les injections de gonadotrophines.

Courts : le blocage par agonistes se fait sur un mode sous-cutané et commence en même temps que la stimulation de l’ovaire : il y aura 2 injections par jour.

Pour toutes les stimulations le déclenchement de l’ovulation est effectué par de l’hCG (en sous cutané ou en intra-musculaire) et 36h avant la ponction ovarienne, c’est à dire avec le prélèvement des ovocytes.

Le protocole de fécondation in vitro c’est toute la préparation de l’ovulation nécessaire pour obtenir des ovocytes qui seront ensuite fécondés par le sperme.

Ces protocoles de fécondation in vitro stimulent les ovaires à forte dose car il faut obtenir plusieurs ovocytes

Il en existe plusieurs:

•Classique: Hyperstimulation ovarienne
•« Mild stimulation »: 1 ou 3 ovocytes
•Cycle spontané assisté: Soutien d’une ovulation spontanée
•Cycle spontané: « Physiologie »
Comment se déroule un protocole de fécondation in vitro?

Chaque protocole de fécondation in vitro est adapté à une patiente en fonction de son bilan des trompes et de sa réserve ovarienne. il en existe plusieurs parce que toutes les femmes sont différentes.

Ils utilisent tous des gonadotrophines qui stimulent l’ovulation, des produits que l’on appelle analogues de la PHERH ou GNRH qui bloquent l’ovulation et de l’HCG (hormone chorinique gonadotrophique) qui déclenche l’ovulation

– Les protocoles analogues antagonistes : le blocage se fait par les antagonistes : il s’agit d’injections quotidiennes sous-cutanées qui peuvent débuter dés le début du traitement (J1 ou J2) ou bien un peu plus tard (J5 ou J6). La stimulation se fait par des gonadotrophines (stylo ou seringues) en sous-cutanée. Il y aura donc 2 injections quotidiennes minimum.

– Les protocoles agonistes

Longs : le blocage se fait 14 jours avant la stimulation avec 1 injection d’agoniste en intra-musculaire, sous-cutané ou encore par voie nasale. Le traitement se poursuit par les injections de gonadotrophines.

Courts : le blocage par agonistes se fait sur un mode sous-cutané et commence en même temps que la stimulation de l’ovaire : il y aura 2 injections par jour.

Pour toutes les stimulations le déclenchement de l’ovulation est effectué par de l’hCG (en sous cutané ou en intra-musculaire) et 36h avant la ponction ovarienne, c’est à dire avec le prélèvement des ovocytes.

Le protocole de fécondation in vitro c’est toute la préparation de l’ovulation nécessaire pour obtenir des ovocytes qui seront ensuite fécondés par le sperme.

Ces protocoles de fécondation in vitro stimulent les ovaires à forte dose car il faut obtenir plusieurs ovocytes

Il en existe plusieurs:

•Classique: Hyperstimulation ovarienne
•« Mild stimulation »: 1 ou 3 ovocytes
•Cycle spontané assisté: Soutien d’une ovulation spontanée
•Cycle spontané: « Physiologie »
Comment se déroule un protocole de fécondation in vitro?

Chaque protocole de fécondation in vitro est adapté à une patiente en fonction de son bilan des trompes et de sa réserve ovarienne. il en existe plusieurs parce que toutes les femmes sont différentes.

Ils utilisent tous des gonadotrophines qui stimulent l’ovulation, des produits que l’on appelle analogues de la PHERH ou GNRH qui bloquent l’ovulation et de l’HCG (hormone chorinique gonadotrophique) qui déclenche l’ovulation

– Les protocoles analogues antagonistes : le blocage se fait par les antagonistes : il s’agit d’injections quotidiennes sous-cutanées qui peuvent débuter dés le début du traitement (J1 ou J2) ou bien un peu plus tard (J5 ou J6). La stimulation se fait par des gonadotrophines (stylo ou seringues) en sous-cutanée. Il y aura donc 2 injections quotidiennes minimum.

– Les protocoles agonistes

Longs : le blocage se fait 14 jours avant la stimulation avec 1 injection d’agoniste en intra-musculaire, sous-cutané ou encore par voie nasale. Le traitement se poursuit par les injections de gonadotrophines.

Courts : le blocage par agonistes se fait sur un mode sous-cutané et commence en même temps que la stimulation de l’ovaire : il y aura 2 injections par jour.

Pour toutes les stimulations le déclenchement de l’ovulation est effectué par de l’hCG (en sous cutané ou en intra-musculaire) et 36h avant la ponction ovarienne, c’est à dire avec le prélèvement des ovocytes.

Le protocole de fécondation in vitro c’est toute la préparation de l’ovulation nécessaire pour obtenir des ovocytes qui seront ensuite fécondés par le sperme.

Ces protocoles de fécondation in vitro stimulent les ovaires à forte dose car il faut obtenir plusieurs ovocytes

Il en existe plusieurs:

•Classique: Hyperstimulation ovarienne
•« Mild stimulation »: 1 ou 3 ovocytes
•Cycle spontané assisté: Soutien d’une ovulation spontanée
•Cycle spontané: « Physiologie »
Comment se déroule un protocole de fécondation in vitro?

Chaque protocole de fécondation in vitro est adapté à une patiente en fonction de son bilan des trompes et de sa réserve ovarienne. il en existe plusieurs parce que toutes les femmes sont différentes.

Ils utilisent tous des gonadotrophines qui stimulent l’ovulation, des produits que l’on appelle analogues de la PHERH ou GNRH qui bloquent l’ovulation et de l’HCG (hormone chorinique gonadotrophique) qui déclenche l’ovulation

– Les protocoles analogues antagonistes : le blocage se fait par les antagonistes : il s’agit d’injections quotidiennes sous-cutanées qui peuvent débuter dés le début du traitement (J1 ou J2) ou bien un peu plus tard (J5 ou J6). La stimulation se fait par des gonadotrophines (stylo ou seringues) en sous-cutanée. Il y aura donc 2 injections quotidiennes minimum.

– Les protocoles agonistes

Longs : le blocage se fait 14 jours avant la stimulation avec 1 injection d’agoniste en intra-musculaire, sous-cutané ou encore par voie nasale. Le traitement se poursuit par les injections de gonadotrophines.

Courts : le blocage par agonistes se fait sur un mode sous-cutané et commence en même temps que la stimulation de l’ovaire : il y aura 2 injections par jour.

Pour toutes les stimulations le déclenchement de l’ovulation est effectué par de l’hCG (en sous cutané ou en intra-musculaire) et 36h avant la ponction ovarienne, c’est à dire avec le prélèvement des ovocytes.

Le protocole de fécondation in vitro c’est toute la préparation de l’ovulation nécessaire pour obtenir des ovocytes qui seront ensuite fécondés par le sperme.

Ces protocoles de fécondation in vitro stimulent les ovaires à forte dose car il faut obtenir plusieurs ovocytes

Il en existe plusieurs:

•Classique: Hyperstimulation ovarienne
•« Mild stimulation »: 1 ou 3 ovocytes
•Cycle spontané assisté: Soutien d’une ovulation spontanée
•Cycle spontané: « Physiologie »
Comment se déroule un protocole de fécondation in vitro?

Chaque protocole de fécondation in vitro est adapté à une patiente en fonction de son bilan des trompes et de sa réserve ovarienne. il en existe plusieurs parce que toutes les femmes sont différentes.

Ils utilisent tous des gonadotrophines qui stimulent l’ovulation, des produits que l’on appelle analogues de la PHERH ou GNRH qui bloquent l’ovulation et de l’HCG (hormone chorinique gonadotrophique) qui déclenche l’ovulation

– Les protocoles analogues antagonistes : le blocage se fait par les antagonistes : il s’agit d’injections quotidiennes sous-cutanées qui peuvent débuter dés le début du traitement (J1 ou J2) ou bien un peu plus tard (J5 ou J6). La stimulation se fait par des gonadotrophines (stylo ou seringues) en sous-cutanée. Il y aura donc 2 injections quotidiennes minimum.

– Les protocoles agonistes

Longs : le blocage se fait 14 jours avant la stimulation avec 1 injection d’agoniste en intra-musculaire, sous-cutané ou encore par voie nasale. Le traitement se poursuit par les injections de gonadotrophines.

Courts : le blocage par agonistes se fait sur un mode sous-cutané et commence en même temps que la stimulation de l’ovaire : il y aura 2 injections par jour.

Pour toutes les stimulations le déclenchement de l’ovulation est effectué par de l’hCG (en sous cutané ou en intra-musculaire) et 36h avant la ponction ovarienne, c’est à dire avec le prélèvement des ovocytes.

Le protocole de fécondation in vitro c’est toute la préparation de l’ovulation nécessaire pour obtenir des ovocytes qui seront ensuite fécondés par le sperme.

Ces protocoles de fécondation in vitro stimulent les ovaires à forte dose car il faut obtenir plusieurs ovocytes

Il en existe plusieurs:

•Classique: Hyperstimulation ovarienne
•« Mild stimulation »: 1 ou 3 ovocytes
•Cycle spontané assisté: Soutien d’une ovulation spontanée
•Cycle spontané: « Physiologie »
Comment se déroule un protocole de fécondation in vitro?

Chaque protocole de fécondation in vitro est adapté à une patiente en fonction de son bilan des trompes et de sa réserve ovarienne. il en existe plusieurs parce que toutes les femmes sont différentes.

Ils utilisent tous des gonadotrophines qui stimulent l’ovulation, des produits que l’on appelle analogues de la PHERH ou GNRH qui bloquent l’ovulation et de l’HCG (hormone chorinique gonadotrophique) qui déclenche l’ovulation

– Les protocoles analogues antagonistes : le blocage se fait par les antagonistes : il s’agit d’injections quotidiennes sous-cutanées qui peuvent débuter dés le début du traitement (J1 ou J2) ou bien un peu plus tard (J5 ou J6). La stimulation se fait par des gonadotrophines (stylo ou seringues) en sous-cutanée. Il y aura donc 2 injections quotidiennes minimum.

– Les protocoles agonistes

Longs : le blocage se fait 14 jours avant la stimulation avec 1 injection d’agoniste en intra-musculaire, sous-cutané ou encore par voie nasale. Le traitement se poursuit par les injections de gonadotrophines.

Courts : le blocage par agonistes se fait sur un mode sous-cutané et commence en même temps que la stimulation de l’ovaire : il y aura 2 injections par jour.

Pour toutes les stimulations le déclenchement de l’ovulation est effectué par de l’hCG (en sous cutané ou en intra-musculaire) et 36h avant la ponction ovarienne, c’est à dire avec le prélèvement des ovocytes.

Le protocole de fécondation in vitro c’est toute la préparation de l’ovulation nécessaire pour obtenir des ovocytes qui seront ensuite fécondés par le sperme.

Ces protocoles de fécondation in vitro stimulent les ovaires à forte dose car il faut obtenir plusieurs ovocytes

Il en existe plusieurs:

•Classique: Hyperstimulation ovarienne
•« Mild stimulation »: 1 ou 3 ovocytes
•Cycle spontané assisté: Soutien d’une ovulation spontanée
•Cycle spontané: « Physiologie »
Comment se déroule un protocole de fécondation in vitro?

Chaque protocole de fécondation in vitro est adapté à une patiente en fonction de son bilan des trompes et de sa réserve ovarienne. il en existe plusieurs parce que toutes les femmes sont différentes.

Ils utilisent tous des gonadotrophines qui stimulent l’ovulation, des produits que l’on appelle analogues de la PHERH ou GNRH qui bloquent l’ovulation et de l’HCG (hormone chorinique gonadotrophique) qui déclenche l’ovulation

– Les protocoles analogues antagonistes : le blocage se fait par les antagonistes : il s’agit d’injections quotidiennes sous-cutanées qui peuvent débuter dés le début du traitement (J1 ou J2) ou bien un peu plus tard (J5 ou J6). La stimulation se fait par des gonadotrophines (stylo ou seringues) en sous-cutanée. Il y aura donc 2 injections quotidiennes minimum.

– Les protocoles agonistes

Longs : le blocage se fait 14 jours avant la stimulation avec 1 injection d’agoniste en intra-musculaire, sous-cutané ou encore par voie nasale. Le traitement se poursuit par les injections de gonadotrophines.

Courts : le blocage par agonistes se fait sur un mode sous-cutané et commence en même temps que la stimulation de l’ovaire : il y aura 2 injections par jour.

Pour toutes les stimulations le déclenchement de l’ovulation est effectué par de l’hCG (en sous cutané ou en intra-musculaire) et 36h avant la ponction ovarienne, c’est à dire avec le prélèvement des ovocytes.

Dr. Chabert-Orsini

345 avenue du prado
13008 Marseille
Tel : 04 86 570 570
Fax : 04 86 570 580

6 rue Rocca
13008 Marseille
Tel : 04 91 16 79 10
Fax : 04 91 16 03 50

6 rue Rocca
13008 Marseille
Tel : 04 91 16 79 16

77 Rue Dr Escat
13006 Marseille
Tel : 0 826 39 99 02